Homeland

Après une confidence d'un de ses informateurs, Carrie Mathison, agent de la CIA souffrant en secret de trouble bipolaire, est la seule persuadée que Nicholas Brody, un marine américain libéré lors d'une opération commando en 2011 au terme de huit ans de détention par Al-Qaïda, a été radicalisé et représente un risque pour la sécurité nationale du pays. Sa persévérance pour suivre le comportement du marine, qui va virer à l'obsession maladive, va l'amener à déterminer si le traumatisme du soldat est réel, ou s'il participe à une conspiration visant les États-Unis.

Homeland – Saison 6, notre avis

Homeland – Saison 6, notre avis