The Voices

Posté dans Critiques par - 9 mars 2015
The Voices

C’est l’histoire de Jerry, un mec charmant qui vit à Milton, un bled tout paumé des USA. Charmant mais pas très net car il entend des voix, surtout celles de ses deux animaux de compagnie qui partagent sa vie : Monsieur Moustache, son chat irrévérencieux et sadique et son gentil toutou, Bosco.

Il emballe des baignoires toute la journée avec une précision exemplaire et il adore ça, Jerry. Célibataire, il fait un jour la connaissance de la belle Fiona, qui travaille à la compta. Mais tout n’est pas aussi simple au pays de Jerry et l’oubli de ses pilules prescrites par sa psy vont sérieusement compliquer la situation…

Mon point de vue

Sachant que j’allais voir The Voices, j’ai voulu voir le premier film (dessin animé) Persepolis de Marjane Satrapi, prix du jury à Cannes, adapté de sa BD éponyme.

En allant voir The Voices, j’avais encore un peu dans la tête les idées et les faits montrés dans son premier long métrage qui traite de son enfance entre l’Iran et l’Europe et je ne m’attendais pas à voir ce genre de film. Changement de registre, de style et d’ambiance. Mais on retrouve la loufoquerie de la jeune Marjane ! Et c’est justement ça qui est intéressant. Après Persepolis, Marjane Satrapi s’est vu proposer beaucoup de scénarii. Des choses trop girly selon elle. En lisant le scénario de ce film et le personnage haut en couleur de ce chat mêlé à un tueur, elle a dit « Bingo » !

Cette « comédie horrifique », comme le dit Marjane, est délirante et très sympa à regarder. On se laisse rapidement entraîner dans le monde de Jerry. Monsieur Moustache et Bosco forment un couple de « je t’aime moi non plus » admirable et rendent la vie de Jerry bien plus animée. Ryan Reynolds incarne vraiment bien son personnage de psychopathe, dans sa façon de se déplacer, de parler, sa relation avec la psy ou encore avec ses collègues féminines.

Dans l’ensemble, le film est bien réalisé et on ne s’ennuie pas. La musique ne dicte pas ce qu’il va se passer et c’est plutôt une bonne chose surtout dans ce type de film à rebondissements.The Voices - Ryan Reynolds

Les p’tits secrets du tournage

A la suite de la projection, Marjane Satrapi est venue discuter de certains points du film, (promis sans spoiler).

Ryan Reynolds a été son premier choix pour incarner Jerry. Elle a mentionné Green Lantern, en disant que « tout le monde savait très bien que ce film était nul et mauvais mais que, grâce à lui, le film en valait presque la peine« . Et c’est surtout le fait qu’il partage la même vision sur le film qui a définitivement validé son choix. Concernant Fiona, magnifiquement incarnée par Gemma Arterton, Marjane voulait trouver quelqu’un qui débordait de féminité, qui soit pulpeuse et très anglaise. En résumé, elle a réussi à avoir les acteurs qu’elle voulait !

Le chat a apparemment était très vicieux pendant le tournage. Il était impossible de lui faire faire une scène en même temps que tout le monde. Il écoutait mais ne faisait pas ce qu’il lui était dit. Du coup, ils ont dû filmer le chat seul, le soir, après chaque journée de tournage pour avoir le plan qui allait bien. Après une journée complète, le chat se sentait apparemment mieux avec l’environnement et était plus clément avec les caméras. Quant au chien, c’était apparemment une pâte !

En regardant la bande d’annonce en VO, vous vous demandez peut-être pourquoi le chat a cet accent écossais ? Après la lecture du scénario, Marjane a cherché une voix un peu comme celle de Joe Pesci : rapide et énervée. Et c’est Ryan Reynolds qui lui a proposé un essai de voix pour le chat (grandement inspiré de son agent qui semble-t-il est très nerveux… et roux). Marjane a du coup direct pensé à l’accent écossais. Et il faut avouer qu’au final, ça rend super bien (en tout cas en VO).

Miaou to that.

Article rédigé par

A lire également

Laisser un commentaire