The Thing (2011)

Posté dans Critiques par - 25 octobre 2011
The Thing (2011)

Et bien voilà, hier soir, j’ai été voir le film The Thing, préquelle au film de John Carpenter de 1982 et non un remake comme j’ai pu le voir ça et là.

J’arrive dans la petite salle (l’Orient Express aux Halles de Châtelet pour ceux qui connaissent), je me mets sur le premier rang, je ne veux rien louper.
Et je n’ai rien loupé ; j’aime les films de monstres et le film de Carpenter fait partie des incontournables de ma vidéothèque, pour vous dire que je l’attendais au tournant celui-là !

Et bien, je n’ai pas du tout été déçu. L’ambiance frigo est là, les soupçons, les monstres ! Et quels monstres ! Âmes sensibles s’abstenir !
Des tentacules et des dents dans tous les sens, il faut bien lui reconnaitre une chose à cette chose, c’est qu’elle à des idées quand il faut se mettre en forme !

Le pitch est somme toute assez classique : des scientifiques norvégiens découvrent un vaisseau spatial dans la glace en Antarctique, et un peu plus loin dans la glace, il y a la chose.
C’est génial ! Une découverte de la plus haute importance ! Il existe une vie extraterrestre ! Mais tout va basculer au moment ou la créature piégée dans la glace va décider d’aller faire bronzette.

L’histoire me fait un peu penser à la nouvelle de Lovecraft « At the Mountains of Madness » : une expédition, des créatures protéiforme, et un désert de glace pour simple décor.

L’ambiance est oppressante, on pourrait presque sentir ce froid qui gèle et brule les oreilles, mais pas le temps de refroidir, il faut trouver la chose avant qu’elle ne s’échappe !
Le jeu d’acteur est crédible, et comme dans le premier, on ne se doute pas de ce à quoi ressemble la chose. Même si à certains moments… Et bien je vous laisse découvrir !
Certaines situations font clichés : le mec qui est poursuivi par une créature va se planquer dans la cuisine, toute sombre, et forcément on ne voit pas la bête jusqu’à ce qu »un bruit nous fasse sursauter. « Fiouf ! » Ce n’était pas la bête. Et là PAF ! La bête surgit !
Classique, mais diablement efficace !

La fin est sympathique, et colle très bien le raccord avec le film de Carpenter.
A ce sujet, si vous connaissez bien le film de Carpenter, vous verrez que tous les petits détails présents dans le film de 82, sont repris et bien mis en forme dans cette préquelle.

Il faut bien ça pour cramer une créature !

Instant suspense. Où se trouve la bête ?

Qui veux de la choucroute d’extraterrestre ?

Article rédigé par
Ba voilà c'est Zuzull. J'adore la SF/fantastique/horreur et les films à deux balles qui sortent en direct to dvd ou qui passent sur w9 à 23.15. J'adore dessiner et le ciné m'apporte une énorme source d'inspiration. Je code aussi (dév js) et je créé de temps en temps des jeux :) (mais pas souvent)

A lire également

7 commentaires

  • Ça donnerait presque envie d’aller le voir… 🙂

  • Elma

    Tiens, le spitch de ce film me fait penser que je dois pondre une news sur un film qui va déchirer. Ca m’y fait penser. Je vous laisse trouver… C’est un peu une préquelle aussi…

  • Oula, mais des préquelles ; y’a que ça !

    Comment tu veux qu’on devine ?! 🙂

  • Oh, il va bien trouver le moyen de nous parler du préquel de Alien…

    J’irai bien le voir celui-là, mais il est plus diffusé dans beaucoup de salle…

  • Elma

    Red Banana a trouvé mais le film n’est pas encore sorti au cinéma, par contre. Là, tu as faux !
    Mais il me connaît bien ce petit.

  • Le prequel de alien ?? c’est quoi ça ?

  • Si je me souviens, il devrait s’appeler Prometheus. Et Ridley Scott devrait le faire. Je crois.

Laisser un commentaire