Star Wars : Les Derniers Jedi

Posté dans Critiques par - 13 décembre 2017
Star Wars : Les Derniers Jedi

Deux après le retour dans les salles obscures de l’une des plus grandes sagas cinématographiques, Star Wars revient pour le huitième épisode de son oeuvre canonique : Les Derniers Jedi.

Ecrit et réalisé par Rian Johnson, ce nouvel opus continue de nous raconter comment la Résistance lutte malgré tout contre le puissant Premier Ordre…

Le contexte…

Après un Star Wars : Le Réveil de la Force plus que critiqué, Rian Johnson avait la lourde tâche de mettre en scène la clé de voûte de cette troisième trilogie.
Alors que nombreux avaient été ceux qui estimaient que l’épisode 7 était une vulgaire copie de l’épisode 4 (raisonnement uniquement basé sur le dernier acte), il y a fort à parier que quelque soit la qualité de Star Wars : Les Derniers Jedi, celui-ci soit la cible de nombreuses critiques.
Bref, vous l’aurez compris, faire un Star Wars s’avère être une mission quasi-impossible si l’on ne s’appelle pas George Lucas (et encore).

Heureusement, certains en ont encore le courage et s’y essaient même d’une manière inédite comme c’est le cas là sous la direction du réalisateur de Looper

La Force…

Cela fait quatre décennies qu’on le voit, l’entend, le lit ; les Jedi s’opposent aux Sith dans la maîtrise de la Force.
Et s’il fallait en finir ? C’est en tout cas la question que pose le titre de ce septième épisode.

Pour y répondre, Walt Disney Studios s’est lancé dans une entreprise audacieuse qui devrait faire parler.
Ecrit d’une manière simple, et drôle, le long métrage de Rian Johnson peut parfois paraître un peu naïf. Pourtant, à bien y regarder, nombreuses sont les informations cachées dans les recoins de l’écran.
Le tout est bien souvent beaucoup plus subtil qu’il n’y paraît et la construction de l’intrigue nous mène lentement vers un point d’orgue visuellement bluffant…

Mythique…

Fort d’une passion pour la science-fiction, Rian Johnson s’offre des plans qui font plaisir.
A base de slow motion ou encore de jeux de couleurs captivants, le réalisateur américain rend une copie visuellement impeccable.

Sans tomber dans le spoiler, si le twist de Star Wars : Les Derniers Jedi est assez inattendu, on espère encore qu’Adam Driver s’impose plus à l’écran.
L’acteur en a la capacité, il ne s’agit probablement que d’une question de rôle…

Renouveau…

Rian Johnson apporte un regard nouveau sur une saga qui, qu’on le veuille ou non, tourne autour des mêmes sujets depuis quarante ans.
Comme une transition efficace, Star Wars : Les Derniers Jedi a le mérite d’oser le changement.

Beau, complet, bien que parfois simple, ce nouvel épisode fait basculer la série dans un nouveau format qui nous rend impatient de découvrir la suite…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire