Spider-Man: Homecoming

Posté dans Critiques par - 12 juillet 2017
Spider-Man: Homecoming

Spider-Man, la star des super-héros.
Le personnage le plus cool de l’univers Marvel s’offre une nouvelle adaptation sous la direction de Kevin Feige et de Marvel Studios (enfin).

Spider-Man: Homecoming, loin d’être une origin story, raconte les aventures de Peter Parker après son apparition dans Captain America: Civil War.
Chaperonné par Tony Stark, le lycéen va découvrir que la vie de super-héros implique des sacrifices…

Fun…

Si The Amazing Spider-Man avait introduit l’humour du personnage que Sam Raimi avait complètement écarté de sa trilogie, cette nouvelle version de Jon Watts en est complètement remplie.
Tom Holland incarne à merveille le lycéen de 15 ans et ses remarques de geek qui s’étonne de tout font toujours mouche.

Marvel Studios nous propose enfin la « coolitude » du personnage qui a fait son succès.

Vautour…

Si l’on devait se plaindre, on dirait peut-être que Robert Downey Jr. apparaît trop à l’écran.
A croire qu’il manquait un faire-valoir pour le jeune Tom holland.

Face à eux évolue l’un des plus grands adversaires de l’araignée : le vautour. Campé par un Michael Keaton idéal pour le rôle, il s’avère être le méchant parfait aux motivations rarement vues dans les récentes adaptations cinématographiques.
Son parcours apparaît comme logique et mène vers des situations inattendues…

Ultimate…

Plus jeune, plus fun, plus moderne, Spider-Man: Homecoming a plus la saveur de la version Ultimate que celle de la version classique.
On est au lycée et l’on partage les souffrances du jeune Peter Parker dans cet environnement.

Toute la galaxie de personnages qui gravitent autour du jeune héros apporte ainsi le dynamisme et, encore une fois, la jeunesse qui manquait à toutes les précédentes adaptations.
On profite ainsi d’un long métrage élagué des séquences niaises que pouvaient nous offrir Tobey Maguire et Kirsten Dunst ou encore Andrew Garfield et Emma Stone tout en ayant assez de séquences pour profiter de Spidey.

Patience…

Loin d’être un chef-d’œuvre, Spider-Man: Homecoming s’inscrit parfaitement dans le MCU. Son style plus dynamique et surtout plus drôle en fait peut-être l’adaptation la plus fidèle du petit protégé de Stan Lee.

Malgré un combat final un peu en deçà des attentes, la copie est globalement propre et bien écrite.

Il y a longtemps qu’on l’attendait ; il aura finalement fallu que Marvel Studios reprenne les choses en main pour qu’on l’ait.

Et, comme toujours, il faudra faire preuve de patience pour profiter du film jusqu’à la toute dernière minute…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire