Sicario

Posté dans Critiques par - 1 octobre 2015
Sicario

Présent dans la sélection officielle du Festival de Cannes 2015, Sicario est le dixième film de Denis Villeneuve.

Sicario raconte l’histoire de Kate, agent du FBI, qui va être recrutée par une cellule d’investigation spéciale.
Elle va alors se retrouver confrontée à la lutte contre un cartel mexicain…

Ultra-violent…

Les âmes sensibles devront s’y préparer, le long métrage ne fait pas dans la dentelle.
Denis Villeneuve n’hésite pas à montrer des images choquantes.

Sicario est d’ailleurs autant remarquable par ce qu’il montre que par ce qu’il suggère.
Sa violence crue en fait un film parlant sur les ravages du trafic de drogue mexicain.

Immersif…

La réalisation solide du metteur en scène canadien alliée à l’utilisation de caméras différentes selon l’éclairage donne au spectateur le sentiment d’avancer arme au poing.

On ne peut s’empêcher de sentir la tension latente dans les scènes d’infiltration.
Et comme devant un film d’horreur, on en vient à se cramponner au fauteuil en attendant de voir surgir une arme.Sicario - Dylan Kenin & Benicio Del Toro

Complet…

S’il n’est pas particulièrement complexe, le scénario de Sicario s’avère tout de même complet.
On sait parfois que certains personnages ne sont pas ce qu’ils disent être mais, au final, tout est amené intelligemment.

La méthode du mystère narratif, ou comment laisser l’audience dans le flou, est souvent diablement efficace !

Bienvenida a Juárez…

Sicario propose une vision dure de la lutte contre les cartels mexicains.
Sa violence omniprésente sur fond de transpiration et de testostérone lui donne une ambiance pesante.

Bien écrit et très immersif, Sicario aurait mérité mieux sur la Croisette…

A voir, bien sûr…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire