Radiostars

Posté dans Critiques par - 17 avril 2012
Radiostars

Un film, français, sur un thème jusque-là jamais abordé : la radio. Une équipe de radio (Blast FM, la matinale) se fait une joie de tous les excès car elle est n°1. Cependant avec ce laisser-aller, elle finit par se retrouver n°2. Le directeur d’antenne décide alors d’envoyer l’équipe sur la route du fromage à l’assaut des auditeurs perdus.

Ouille. Un film français.

Oui mais non. Un joli casting ; Clovis Cornillac, Manu Payet et Douglas Attal dans le rôle du petit nouveau venu des States pour donner un peu de renouveau à l’émission, vont devoir faire fi de leurs problèmes pour gagner de nouveau la première place du morning.

Arnold (Clovis Cornillac) au micro de Blast FM.

Je me suis toujours dit que ça devait être une joyeuse bande de potes, ces gens des mornings, je pense à Virgin Radio avec Cyril Hanouna, ou Manu dans le 6/9 sur NRJ. Ici c’est Arnold (Clovis Cornillac) qui prend le rôle titre avec sa bande de joyeux lurons : Alex (Manu Payet) le rigolo de service, Cyril (Pascal Demolon) le vieux briscard soixante-huitard fan de AC/DC, Smiters (Benjamin Lavernhe) le simplet et surtout bonne à tout faire d’Arnold, Jérémie (Côme Levin) le bègue wesh de la téci et bien évidemment Ben (Douglas Attal) qui rentre officiellement des States pour aider la clique à remonter la pente grâce à ses sketchs (il faisait du stand-up à New York).

« On the road again, again… »

Alex (Manu Payet) au micro.

Dans ce genre de films, on s’assoit dans son fauteuil, et on sait déjà ce qu’il va se passer. Fil classique : ils sont tous potes mais il existe des tensions. Ces tensions finissent par exploser, ils se font la gueule et finalement redeviennent potes pour la vie. C’est grosso modo ce qu’il se passe. Pour chacun des personnages. Tout au long du film. Et ça c’est bien. Car en général, on traîne sur tout au plus deux personnages, non, ici chacun a droit à son traitement de faveur et ce n’était pas pour me déplaire. Ils ont tous leurs caractères, l’impulsif pour Arnold, le super pote pour Alex, le déprimé pour Ben, chacun a droit à sa petite histoire, pourquoi, comment, les conflits avec les autres et comment ils font pour les résoudre et ainsi former la famille parfaite à la fin du film.
Mais il y a quelque chose qui change avec ce traitement classique que l’on a déjà vu dans nombre de films (français) : on rigole du début à la fin, même pendant les parties plus « dramatique », elles ne durent que quelques minutes et on se retrouve à sourire de nouveau à cause d’une vanne ou d’un WTF de circonstance. J’ai adoré ce traitement léger finalement loin du lourdingue de ce genre de situation qui traînent dans le mélo jusqu’au fonds des abysses.

« Là, c’est le moment où il doit lui crever les yeux… »

Cyril (Pascal Demolon) prêt à faire une connerie !

Il ne faut pas oublier qu’une partie du film est un joli road movie, et nous permet de voir de jolies choses dans notre beau pays qu’est la France. En effet le point de chute de leur voyage est Marseille en passant par la route des fromages. On rencontre ainsi moult personnages allant du dresseurs d’aigles qui ne fait pas grand chose pour sauver Ben d’une fin funeste (au moins ses yeux), au vendeur de fromages qui se moque bien des parigots qui croient reconnaitre un « fromton » qui n’existe pas :

– Ça c’est du Cantalou.
– Haaa oui du Cantalou, c’est bon ça !
– Mais ça n’existe pas !!! C’est du chèvre ! Mais qu’est-ce qu’ils sont crétins c’est parisiens !

Mais le parisien a de l’humour, la salle riait. Enfin je crois qu’elle riait.
Ou surtout ce passage chez un rappeur de ouf, bridé par sa copine qui est prête « à se la mettre wesh ! ».
De bonnes barres de rire qui font de cette comédie un must to see !

« Alors, Chèvre cendré ou Cantalou Turlupansé ? »

Du Chèvre évidemment !
Je check Radiostars sans aucune concession, j’ai passé un très agréable moment en compagnie de cette joyeuse bande, et je vous avoue que cela ne me dérangerais pas de les écouter le matin !

Ben (Douglas Attal) au micro de Blast FM.

La team Radiostars au complet.

Article rédigé par
Ba voilà c'est Zuzull. J'adore la SF/fantastique/horreur et les films à deux balles qui sortent en direct to dvd ou qui passent sur w9 à 23.15. J'adore dessiner et le ciné m'apporte une énorme source d'inspiration. Je code aussi (dév js) et je créé de temps en temps des jeux :) (mais pas souvent)

A lire également

Laisser un commentaire