Les Mondes de Ralph

Posté dans Critiques par - 27 novembre 2012
Les Mondes de Ralph

Pour cette fin d’année 2012, Walt Disney Animation Studios réalise un long métrage centré sur l’univers du jeu vidéo d’arcade.

Les Mondes de Ralph raconte comment un méchant va partir en quête de reconnaissance.
Pour cela, il devra quitter son jeu et faire beaucoup de rencontres plus ou moins loufoques…

8-bits…

On connaissait l’incroyable univers de Disney, que la marque exploite avec soin dans ses films et ses parcs, mais on ne s’attendait pas à voir un jour Sonic ou encore Pacman côtoyer Mickey.
La marque américaine réussit ainsi le tour de force de créer un univers (parfois proche de jeux connus) tout en faisait apparaître des stars des consoles 8-bits. Si Nintendo (Mario, Zelda, etc.) ne semble pas avoir cédé, Sega et Capcom se paient des apparitions plus que sympathiques…

Le décalage entre les jeux HD et les plus pixelisés est très bien rendu dans des scènes et des dialogues à l’humour parfois subtil…

C’est drôle…

Contrairement à l’autre film d’animation de cette fin d’année, Les Cinq Légendes, les aventures de Ralph (François-Xavier Demaison) misent sur l’humour à plein régime.
A ce jeu-là, tout le monde est gagnant ; les grands comme les petits…

On passe donc de l’humour à base de « prout » et autres bruitages dédiés aux très jeunes à des clins d’œil aux férus de salles d’arcade.
L’assistance rigole, du coup, par alternance entre les différentes générations…

Mais pas magique…

Les trentenaires d’aujourd’hui ont grandi avec des titres mythiques comme Le Roi Lion, La Belle et la Bête ou encore Aladin.
Ces films, devenus des classiques, emportaient les enfants dans un monde féérique.

Cette magie semble ne plus être dans l’air du temps puisque Les Mondes de Ralph en est totalement dénué…
Exit donc les scènes chantées et place aux leaders du Top 50. C’est dommage.

Une partie ?

Les Mondes de Ralph devrait séduire les petits comme les grands.
S’il manque au film la magie des grands classiques de la marque aux grandes oreilles, l’exploitation des stars de l’univers vidéoludique suffit à faire retomber en enfance (ou en adolescence) les plus grands…

A checker en famille !

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire