Le Hobbit : Un Voyage Inattendu

Posté dans Critiques par - 6 décembre 2012
Le Hobbit : Un Voyage Inattendu

Près de dix ans après le dernier volet de la trilogie du Seigneur des Anneaux, Peter Jackson réalise l’adaptation de Bilbo le Hobbit, un autre roman de J.R.R. Tolkien.

Le Hobbit : Un Voyage Inattendu raconte comment Bilbon Sacquet (Martin Freeman) va rencontrer le magicien gris Gandalf (Ian McKellen).
De leur première courte entrevue découlera toute une série d’événements auxquels le jeune hobbit n’aurait jamais imaginé prendre part…

9 ans…

2003, c’est l’année de la sortie en salle du dernier épisode de la trilogie du Seigneur des Anneaux.
Il aura fallu attendre neuf ans, presque jour pour jour, pour pouvoir fouler à nouveau l’herbe verdoyante de La Comté…

Peter Jackson démarre, avec Le Hobbit : Un Voyage Inattendu, une nouvelle trilogie en forme de préquelle afin de conter les aventures de l’oncle de Frodon Sacquet (Elijah Wood).
Et devinez quoi, le poids des années n’affecte visiblement pas son talent…

La Terre du Milieu…

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce si petit monde recèle de mystères et de merveilles.
Une fois encore, la Nouvelle-Zélande offre ses magnifiques paysages au public dans des scènes grandioses…

Au-delà des panoramas, dont l’office du tourisme néo-zélandais a le secret, on parcourt des cavernes, des mines, et des villes elfiques qui scintillent dans la nuit.
Les décors, éléments essentiels de cette adaptation, permettent, par leur qualité, de complètement plonger dans ce monde magique…Le Hobbit : Un Voyage Inattendu - Martin Freeman

Le casting…

Pour Le Hobbit : Un Voyage Inattendu, il a fallu trouver treize nains (pour de faux, hein). Et quand on connaît un peu les personnages, il fallait de quoi fournir les différents caractères.
C’est réussi.

En ce qui concerne le rôle-titre, Martin Freeman, tout droit sorti des séries télévisées, signe une superbe prestation sous les yeux des anciens de la franchise Ian McKellen, Hugo Weaving, Christopher Lee ou encore Cate Blanchett.
Après Ian Holm, Bilbon trouve en Martin Freeman son interprète idéal…

La magie est là…

Comme à son habitude, Peter Jackson vise la pointe de la technologie. Si Le Hobbit : Un Voyage Inattendu introduit les quarante-huit images par secondes (dont nous ne traiterons pas dans cette critique), les travaux de WETA dans la modélisation des environnements et personnages sont parfaits.
Il subsiste, certes, quelques mouvements pas assez humanisés mais dans l’ensemble, on n’y voit que du feu.

On se retrouve ainsi embarqué dans une course poursuite épique durant laquelle les nains, aidés par Gandalf (Ian McKellen), vont tout raser sur leur passage. C’est carrément jouissif !Le Hobbit : Un Voyage Inattendu - Richard Armitage

On signe ?

Comment ne pas apprécier Le Hobbit : Un Voyage Inattendu ?
En dix ans, la Terre du Milieu n’a pas pris une ride et c’est un vrai plaisir d’y découvrir de nouvelles aventures.

Peter Jackson dévoile ici l’amorce d’une nouvelle épopée magique très fidèle à l’œuvre originale. C’est beau, c’est bon et ça donne envie de voir la suite.

Un check monumental…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire