La Reine des Neiges

Posté dans Critiques par - 20 novembre 2013
La Reine des Neiges

Frozen (outre-Atlantique), La Reine des Neiges ici, le nouveau Disney par les créateurs de Raiponce sort le 4 décembre.

Une nouvelle histoire inspirée d’un conte danois. L’histoire raconte comment deux soeurs que tout oppose vont faire pour s’unir face à l’adversité dans un monde de magie et de mystères.

Il était une fois, au pays des fjords…

Car oui, et cela est étonnant dès le début, ce monde que l’on pourrait prendre pour le nôtre est empli de magie et de trolls, qui ressemblent étrangement aux terri-fermiens de M. Barks (un hommage peut-être ?).

Sans se poser de question sur le pourquoi du comment, on nous plonge dans cette histoire tragique où deux sœurs (Anna et Elsa) se retrouvent séparées après un accident avec les pouvoirs d’Anna, future Reine des Neiges qui faillit blesser sa sœur mortellement. Les parents décidèrent de les séparer afin d’éviter tout nouvel accident.La Reine des Neiges - Olaf

Alors le scénar ? Il laisse froid ?

Je vais éviter de trop vous en dire sur le scénario, mais je peux simplement vous dire une chose : on ne s’attend pas à ce qui va se passer, c’est des plus agréables. Les personnages, dont on pourrait deviner les traits dès le début, sont pour le moins stupéfiants, bien construits, et réagissent avec cohérence dans ce monde qui, d’après la réalisatrice (Jennifer Lee) se veut être le plus proche de la réalité en termes de cohérence.

Techniquement, l’équipe en charge du projet a fait des miracles : ils ont créé un moteur de rendu de particules pour la neige. Autant vous dire que c’est simplement bluffant : la neige colle, vole, s’agglutine c’est très impressionnant.

Les personnages marchent dedans, on les voit mettre un pied qui s’enfonce encore dans la poudreuse de façon tout à fait naturelle et crédible. Chapeau.

Un brin de chaleur pour les personnages ?

Le character design est très empreint de la touche que l’on peut retrouver dans Raiponce. D’ailleurs on dirait que les artistes ont repris les assets du cheval en lui changeant deux ou trois brins de crinière afin qu’il ne soit pas trop proche de l’original.

Mais je chipote, les personnages, sont tous plus attachants les uns que les autres, et j’avais un peu peur pour le clown de service Olaf (le petit bonhomme de neige, avec son pif en carotte), mais il faut avouer que, pour une fois, il est sympathique et pas trop lourd.La Reine des Neiges - Kristoff

Et, ça chante !

Et oui, et plutôt pas mal ! Maintenant, il s’agissait de la version en VO, je ne sais pas ce que cela va donner en VF (#FEAR) mais les chansons sont entrainantes, bien trouvées, et vraiment jolies.

On pourra reprocher un côté un peu commercial « à la » High School Musical, mais j’adore cette série et je suis bon publique lorsque l’héroïne chante pour parler d’amour…

Pensez à prendre une cagoule il va faire froid !

Cet hiver sera semble-t-il le plus froid depuis plus de 100 ans, ça tombe bien, il fait chaud dans les salles de ciné, alors autant en profiter !

La Reine des Neiges est une très bonne surprise, là où je ne l’y attendais pas : un scénario pas piqué des hannetons, technique irréprochable, des personnages attachants et des chansons vraiment très agréables.

Mon gros coup de cœur d’animation de cet hiver, profitez-en, allez-y en famille, petits et grands seront sous le charme de ces flocons de neige iridescents ! Je checke carrément !

Article rédigé par
Ba voilà c'est Zuzull. J'adore la SF/fantastique/horreur et les films à deux balles qui sortent en direct to dvd ou qui passent sur w9 à 23.15. J'adore dessiner et le ciné m'apporte une énorme source d'inspiration. Je code aussi (dév js) et je créé de temps en temps des jeux :) (mais pas souvent)

A lire également

Laisser un commentaire