Là-haut

Posté dans Critiques par - 29 juillet 2009
Là-haut

Quoi de plus triste qu’un baroudeur en mal d’aventure ? Walt Disney Pictures charge son prolifique protégé Pixar de répondre à cette question dans une fresque colorée et… Animée.

Carl Fredricksen est seul. Il porte le deuil de la femme de sa vie dans une petite maison désormais entourée par les buildings.
En proie aux avides promoteurs immobiliers, il va, pour son dernier voyage, réaliser son rêve d’enfant…

Un voyage magique…

Si Pixar est réputé pour son humour (et le talent des personnes qui composent le studio), c’est la touche Disney qui s’imprègne en nous quand nous décollons de cette ville polluée pour partir vers l’Amérique du Sud.
On se sent libre comme l’air dans cette immensité bleue azur. Sur une musique digne des plus grands succès de la marque aux grandes oreilles, le spectateur se laisse happer dans cet univers ensoleillé…

De l’humour et de la tendresse…

"Je m'appelle Kévin !"

La marque de fabrique de Pixar, c’est l’humour.
A tel point qu’on sort ravi des salles obscures à tout âge.

Là-haut ne déroge pas à la règle et alterne entre action, humour et émotion.
Ainsi, on sourit, on a les yeux qui brillent et on apprécie ce mélange des genres qui se présente comme une véritable cure contre la morosité…

Un scénario délirant…

Il aura fallu cinq années à l’équipe pour pondre cette histoire et tous les renversements qu’elle connaît.
Cinq longues années pour arriver à imaginer un archéologue capable de communiquer avec des chiens.

Certes, vu de loin (et avec plus de huit ans au compteur), ça paraît léger ou même complètement loufoque. Mais n’est-ce pas ce que l’on attend d’un film pour enfant ?
Du rêve, de l’étrange, des aventures ?!
C’est la recette Pixar ! Les grands enfants qui composent le studio s’attèlent juste à mettre en lumière nos mondes imaginaires…

On s’envole ?

Evidemment ! On quitte notre univers pour celui de Carl et Russell dès la première seconde, dès la première image.
Avec Là-haut, Pixar renouvelle son style coloré dans des tableaux épiques…

A checker que l’on soit grand, petit, joyeux ou aigri…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire