La Cabane dans les bois

Posté dans Critiques par - 3 mai 2012
La Cabane dans les bois

Cinq jeunes partent pour un week-end déjanté dans une cabane au fond des bois en haut d’une montagne perdue.
Ils ne s’attendent pas à vivre la pire soirée de leurs vies…

Son Avengers en salles, Joss Whedon réapparaît dans un film d’horreur dont il est le scénariste.
La Cabane dans les bois saura-t-elle survivre face à l’autre blockbuster du geek-réalisateur-producteur-scénariste ?

Une bande d’idiots…

Tout commence comme dans les autres films d’épouvante ; une jolie fille en petite culotte prépare sa valise pour partir en week-end dans un coin que même les GPS ne connaissent pas.
Un vétéran d’on ne sait quelle guerre leur fait comprendre de ne pas y aller (un être doué d’intelligence ne se serait même arrêté chez lui) mais ils font fi de ses avertissements.

Classique, très classique même. Limite affligeant tant on pense pouvoir écrire la suite…

Mais…

"Je suis Thor-aux-cheveux-courts !"

Mais Joss Whedon et Drew Goddard ont pris soin de présenter deux autres personnages ; des fonctionnaires qui semblent travailler sur un projet très secret.
On commence alors à se dire que tout n’est peut-être pas si classique et que nos cinq jeunes ne sont peut-être pas ce qu’ils semblent être…

Au fil des minutes, l’intrigue se précise sans pour autant dévoiler sa réelle nature.
On découvre donc que tout n’est pas si naïf et l’on repense à ces premières scènes « classiques » qui ne l’étaient pas tant que ça finalement.

Un sujet génial !

Difficile de parler du film sans en dévoiler les moments clés.
Cette critique étant conçue pour être lue avant de voir le film, aucun spoiler ne peut y trouver une place.

"Bienvenue au Seattle Grace !"

Sachez tout de même que les clés de l’énigme dans laquelle plongent nos cinq malheureux étudiants sont de pures merveilles.
Tout est bien mené jusqu’au grand moment de la révélation finale…

Drôle à souhait…

Les clichés des films d’horreur en prennent pour leur grade dans ce long métrage bien ficelé.
On rigole à de nombreuses reprises quand certaines scènes arrivent à tourner en dérision l’atrocité des images sans pour autant tomber dans la parodie graveleuse.

Il est néanmoins important de préciser que, si La Cabane dans les bois s’avère être drôle, certains moments font tout de même sursauter. Et ce, malgré les signes annonciateurs évidents…

Mais pour qui ?

N’allons pas jusqu’à dire que La Cabane dans les bois est un film familial.
D’abord parce qu’il est interdit aux moins de douze ans et ensuite parce qu’il n’inspire franchement pas la sérénité.

Si son humour et la précision de son intrigue en font un bon film, celui-ci n’est cependant « qu’un » film d’épouvante.
Tout y est, certes, bien mené mais cela n’en fait pas un chef d’œuvre ou un blockbuster…

La Cabane dans les bois est un film agréable ; il sort un peu du lot et se suffit à lui-même.
C’est donc un check de circonstance pour un film plaisant…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire