Into the Woods, Promenons-nous dans les bois

Posté dans Critiques par - 22 janvier 2015
Into the Woods, Promenons-nous dans les bois

Rob Marshall, avec les deniers de Walt Disney Pictures, s’essaie à l’adaptation cinéma d’une comédie musicale.

Into the Woods croise plusieurs contes très connus pour présenter une histoire inédite au beau milieu d’une forêt…

Le casting…

On pourrait croire que la magie Disney opère même sur les directeurs de casting !
Emily Blunt, Meryl Streep, Johnny Depp, Chris Pine poussent la chansonnette dans les bois.

Autant vous dire que le combo comédie musicale/casting illégitime complètement la version française.

Mention spéciale à Meryl Streep dont l’interprétation de la sorcière pourrait justifier un Oscar (encore).

La musique…

Là où la réussite se montre, il y a souvent des thèmes mémorables.
Grease, par exemple, est l’exemple parfait de ce que doit être une comédie musicale. Les chansons traversent l’histoire et ont fait de ce film un incontournable intemporel.

Pour Into the Woods, ça ne va pas être la même limonade*.
Les chansons sont quasi identiques et mal réparties sur les deux heures que dure le long métrage.
En berceuse, par contre, ça pourrait le faire.

L’ambiance « décors » pesante n’aide également pas à ouvrir les yeux mais on capte tout de même parfois les moments où ces acteurs perdus dans la forêt passent plusieurs fois sous la même branche…Into The Woods, Promenons-nous dans les bois - MacKenzie Mauzy

Le rythme…

Après une introduction chantée de presque dix minutes, on se dit d’ores et déjà que la soirée va être très longue.
C’est lent, très lent, trop lent.

Le pire, c’est qu’arrivé à ce qui pourrait être son point d’orgue, Into the Woods relance le compteur pour une dernière demi-heure au-delà du supportable.
La navigation douteuse entre premier et second degré mène vers une fin morose qui résume à elle seule l’ambiance du film…

Promenons-nous dans les bois…

Bien trop ennuyeux pour capter l’attention de son audience, Into the Woods peine à convaincre.

Sombre, inégale et sans profondeur, cette comédie musicale s’apparente plus à un échec qu’à autre chose.
C’est surprenant quand on connait la qualité des productions Disney…

Bref, on s’ennuie ferme.

* Voir Astérix : Le Domaine des Dieux

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire