Inside Llewyn Davis

Posté dans Critiques par - 6 novembre 2013
Inside Llewyn Davis

Les frères Coen adaptent à leur manière le passage par Greewich Village de Dave Van Ronk.

Inside Llewyn Davis suit le personnage homonyme de canapé en canapé alors qu’il court après la reconnaissance musicale.
Complètement perdu, le jeune musicien va entreprendre un voyage jusqu’à Chicago…

Une atmosphère…

On ne s’improvise pas réalisateur et ceux qui le pensent devraient jeter un coup d’œil au travail des frères Coen.
Outre les règles de placement de caméra, les timings et la vision d’une scène ; c’est toute la conception de l’image qui donne à la pellicule (numérique aujourd’hui) son émotion.

Aidés par un directeur de la photographie tel que Bruno Delbonnel, les deux metteurs en scène posent un filtre terne sur leurs plans de New York.
On sent, du coup, dès les premières secondes, l’ambiance authentique d’un film dédié à la recherche de soi…

Quelle musique !

Composée de divers titres folk propres à l’histoire musicale anglo-saxonne, la bande originale d’Inside Llewyn Davis vaut clairement le détour.
Elle ne s’embarrasse d’aucune fioriture et seules les guitares et les voix en assurent le rendu final.

Un pas de plus vers l’authenticité qui, ajoutée à la maîtrise des frères Coen, donne à ce long métrage un véritable goût de réussite cinématographique…Inside Llewyn Davis - Oscar Isaac

Oscar Isaac et les autres…

On voyage pendant un peu plus d’une heure et demi en compagnie de Llewyn Davis, ce musicien d’origine galloise dont la compagnie d’une guitare semble être l’unique réconfort.
Incarné par un Oscar Isaac, à la fois acteur, arrangeur et interprète (des chansons), le personnage prend une dimension gigantesque dès les premiers mouvements de cordes…

Même la longue chevauchée, thème récurrent des deux réalisateurs, se voit sauvée de l’ennui par ce charisme surprenant.

C’est, soyons néanmoins réalistes, grâce à tout un casting qu’un rôle-titre peut ainsi briller.
La très remarquée apparition de John Goodman donnant d’ailleurs lieu à des échanges notables avec l’acteur guatémaltèque…

Welcome to the village!

Inside Llewyn Davis est un superbe film qui mérite amplement son Grand Prix du Jury à Cannes. Voire mieux.
Ethan et Joel Coen mènent un Oscar Isaac impressionnant à tous les niveaux…

StudioCanal semble enfin trouver sa voie grâce à ce petit bijou cinématographique (et musical).

A checker, en VO.

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire