Her

Posté dans Critiques par - 14 mars 2014
Her

Joaquin Phoenix rencontre une Scarlett Johansson virtuelle dans un film d’anticipation écrit et réalisé par Spike Jonze.

Her raconte l’histoire d’un homme solitaire qui va tomber amoureux du nouvel OS de son ordinateur.
Dotée d’une intelligence artificielle évolutive, la « voix » du système d’exploitation semble en effet plus vraie que nature…

Poétique…

En matière de rêverie, Spike Jonze n’en est pas à son coup d’essai. Son adaptation de Max et les Maximonstres frappait déjà fort sur ce point.

Dans Her, il dessine un bel environnement futuriste loin de l’aseptisation ou du déclin que l’on a l’habitude de voir.
A la fois moderne et vintage, les décors tout droit sortis d’un catalogue Ikea procurent un sentiment de sérénité très agréable.

Touchant…

Le premier plan sur les yeux de Joaquin Phoenix au son d’une déclaration d’amour frappe de plein fouet le spectateur.
Car c’est bien d’amour qu’il s’agit ; Her en est d’ailleurs un hymne.

Qu’il s’agisse d’échanges avec Scarlett Johansson, Amy Adams ou Rooney Mara, Joaquin Phoenix ne parle que d’amour.
On traverse avec lui les étapes de la découverte de l’autre et de la dépendance sentimentale comme s’il fallait le vivre pour la première fois.

Si les interprétations sont globalement bonnes, celle de Joaquin Phoenix s’avère être profonde comme le bleu de son regard…Her - Joaquin Phoenix

Révélateur…

Au-delà de la trame principale de cette histoire d’amour, Spike Jonze en profite pour lancer une petite pique à notre mode de communication actuel.
Tomber amoureux d’un programme informatique pourrait être la prochaine étape de nos addictions à nos smartphones.

Une des scènes futuristes du film se situant dans le métro n’a visiblement que le décor de différent de ce que l’on peut voir aujourd’hui à Paris.
Il est dommage que Spike Jonze tombe dans la naïveté au moment de réciter sa morale mais on ne peut pas foncièrement lui reprocher tant celle-ci sublime la poésie de son film…

Hi, Samantha.

Her est une jolie remise en question de notre rapport à l’autre. Il tente d’anticiper les dérives de l’attachement à la technologie que nous subissons de nos jours.

Justement nommé aux Oscars, ce film de Spike Jonze mérite amplement sa statuette de meilleur scénario original.

Mélancolique et coloré, Her est une pépite de poésie…

A checker, en VO.

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire