Hansel & Gretel : Witch Hunters

Posté dans Critiques par - 4 mars 2013
Hansel & Gretel : Witch Hunters

Subtilement intitulé Hansel & Gretel : Witch Hunters, le nouveau film de Tommy Wirkola nous raconte les pérégrinations des deux orphelins en mal de défonçage de sorcières. Alors, bonne adaptation d’un conte de Grimm ou simple série B sans saveur ? On va voir ça tout de suite, préparez vos arquebuses, ça va saigner !

Il était une fois…

Hansel & Gretel, le conte des frères Grimm s’est vu transformer en film d’action sous la caméra de Tommy Wirkola.
Hansel (Jeremy Renner) et Gretel (Gemma Arterton) sont deux jeunes enfants abandonnés par leur père dans une forêt sombre de nuit. Situation pas forcément très engageante. Les enfants trouvent par bonheur une maison en pain d’épices, oui oui, y entrent et se font surprendre par une vielle sorcière, qui les capture et les fait s’engraisser afin de les dévorer. Elle aura de quoi faire. Pas de bol pour la sorcière, cette peste de Gretel profite d’un instant de distraction pour délivrer son frère du cachot et à eux deux projettent cette pauvre vielle femme, certes au physique ingrat, mais néanmoins humaine, enfin je crois, dans les flammes de l’Enfer rejoindre son maître Lucifer cuire des marshmallows. Les deux intrépides enfant décident alors de pourfendre la vermine au nez crochu et deviennent chasseurs de sorcières en parcourant les forêts sombres de Prusse Orientale. Ainsi commence la folle aventure de nos deux héros.

Hansel près à en découdre avec les sorcières

Hansel près à en découdre avec les sorcières

…deux chasseurs de sorcières…

Soyons franc : il s’agit d’une bonne série B, bien meilleure qu’un Van Helsing surtout niveau scénario.
Gemma Arterton est toujours aussi jolie et campe bien son rôle de sœur armée jusqu’aux dents qui ne se laisse pas avoir.
Les armes justement, elles illustrent un univers anachronique ou se retrouvent des armes à poudre ultra puissantes, des arbalètes automatiques et autres grenades au profit d’une belle boucherie de sorcières toutes plus laides les unes que les autres.
L’univers représenté est un mélange de Far West et de Prusse Orientale plein de charme et de mystère. Un soupçon de steampunk afin de rendre crédible l’utilisation des armes à feu ou automatiques. Un univers plein de charme nous rappelant un Sleepy Hollow pour ses forêts impénétrables et ses bâtisses gotiques.

…qui avaient l’habitude de tout détruire sur leur passage…

Les sorcières, dont l’inspiration aux productions de Sam Raimi représente parfaitement le folklore occidental de la sorcière : nez crochu, boutons et verrues en tous genres. Armées de leurs baguettes, elles capturent les enfants pour leur sabbat de la lune rouge.
Heureusement que les deux chasseurs sont là pour y remédier. Sans eux on serait bien dans la mouise…

La 3D est relativement bien utilisée, en particulier grâce au traitement post-prod afin de rendre les effets de particules et d’explosions impressionnants.

La photographie n’est pas en reste avec une belle exploitation de cet univers sombre et glauque de la Prusse d’antan.

Gretel armée de son arbalète à répétition

Gretel armée de son arbalète à répétition

…et surtout les sorcières !

Une bonne série B pleine de fun, de guns et de gore. Des acteurs sympas au profit d’une réalisation correcte, un bon petit film de genre à checker à l’occasion.

Article rédigé par
Ba voilà c'est Zuzull. J'adore la SF/fantastique/horreur et les films à deux balles qui sortent en direct to dvd ou qui passent sur w9 à 23.15. J'adore dessiner et le ciné m'apporte une énorme source d'inspiration. Je code aussi (dév js) et je créé de temps en temps des jeux :) (mais pas souvent)

A lire également

Laisser un commentaire