Gimme the Loot

Posté dans Critiques par - 24 décembre 2012
Gimme the Loot

Pour son premier film, Adam Leon nous plonge dans le quotidien incertain des habitants du Bronx.

Gimme the Loot raconte les aventures de Sophia (Tashiana R. Washington) et de Malcolm (Tysheeb Hickson), deux tagueurs, qui vont devoir trouver 500$ pour rentrer dans le mythique stade des Mets et inscrire leurs noms sur la célèbre pomme qui apparaît à chaque home run

Un brin funky…

En plus du grain que possède l’image, la bande son de Gimme the Loot imprègne constamment le film d’une ambiance fin seventies.
C’est pourtant bien de nos jours que se déroule l’action dans une ambiance qui semble vouloir rendre justice à cette partie de New York restée ancrée dans la culture afro-américaine. Cette partie même qui avait fait les beaux jours des chanteurs de funk et lancé le mouvement hip-hop.

Gimme the Loot s’avère ainsi musicalement intéressant et brille par l’impression d’authenticité qu’il communique…

Des personnalités extrêmes…

Les adeptes de la série vidéoludique GTA auront l’impression de se retrouver dans les premières missions du jeu.

Les deux héros, fauchés mais plein d’idées, accumulent les combines et les petits boulots plus ou moins légaux afin de faire gonfler leur cagnotte.
Ils iront même jusqu’à préparer un cambriolage avec un troisième complice, Champion (Meeko Gattuso), plus bavard que réellement compétent…

La quête des 500$ conduit l’infatigable duo dans des lieux parfois insolites et souvent remplis de personnages excentriques, mauvais ou complètement stupides.
On se rassurera en se disant que s’ils n’existaient pas, il faudrait les inventer…Gimme the Loot - Tashiana R. Washington & Tysheeb Hickson

Une autre vision…

On apprécie pour une fois de pouvoir traverser les quartiers les moins fréquentables de New York sans entendre de coups de feu et sans voir de morts.
Adam Leon semble avoir fait le choix de l’apaisement et mise uniquement sur la violence verbale pour dépeindre un climat social tendu.

Malheureusement, aucun élément de l’intrigue, pas même le cambriolage, ne parvient à faire monter d’un cran l’intensité du film.
Se passer de violence physique, c’est bien mais ce que propose Gimme the Loot ne donne finalement pas le change…

On tague ?

Gimme the Loot montre le New York moins touristique mais ne raconte finalement pas grand-chose.
C’est un peu dommage mais ça n’empêche pas le film de captiver l’attention du spectateur grâce aux innombrables personnalités qui le composent.

A checker parce que le cinéma américain, c’est aussi ça…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire