Free Love

Posté dans Critiques par - 4 février 2016
Free Love

Au-delà d’être le film au plus grand nombre de sociétés de production, Free Love réunit quelques noms en vogue du côté du cinéma indépendant.

Free Love s’inspire de l’histoire vraie d’un couple homosexuel engagé dans une lutte pour l’égalité.
Laurel, officier de police touchée par le cancer, souhaite que sa pension soit reversée à sa compagne en cas de décès.

Le combat…

L’histoire de Laurel Hester, c’est celle d’un combat pour l’égalité.
Alors qu’elle était en phase terminale, le conseil du comté refusait de valider le reversement de sa pension à sa compagne.

Son combat aura finalement conduit l’Etat du New Jersey à être l’un des premiers à voter le mariage pour tous avant que l’Etat Fédéral l’applique sur tout son territoire en juin 2015…

Le sursaut…

On s’ennuie ferme pendant la première moitié de Free Love. Les clichés vont bon train et l’on se prend souvent à regarder l’heure.
Heureusement, venu d’on ne sait où, l’excellent Steve Carell rallume la flamme moribonde par son interprétation cocasse, et très exagérée, d’un leader homosexuel juif.

À partir de là vont se révéler tous les personnages dans une lente progression vers un point d’orgue que seuls les américains savent nous vendre…Free Love - Steve Carell

Trois actes…

On aurait pu, sans hésiter, se passer de la première heure pour aller droit au but.
Trop consciencieux pour laisser filer un détail, le réalisateur Peter Sollet, se perd dans une introduction bien trop longue.

C’est d’autant plus dommage qu’il se retrouve obligé d’accélérer le pas pour rester dans le budget.
Si l’émotion est bien au rendez-vous sur la fin, c’est plus grâce au regard de Julianne Moore qu’à ce long périple pour y arriver.

« You’ve got the power! »

Très inconstant, Free Love n’arrive pas à tirer le meilleur de tout son casting.
C’est bien dommage quand on voit qu’il s’agit d’un film qui a quelque chose à raconter.

Instructif, Free Love ne devrait cependant pas laisser la même trace dans les livres d’histoire que ses personnages principaux…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire