Elle l’adore

Posté dans Critiques par - 18 septembre 2014
Elle l’adore

Réalisé par Jeanne Herry (aka la fille de Miou-Miou et Julien Clerc) Elle l’adore réunit sur la même pellicule Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte.

Elle l’adore raconte l’histoire d’une fan inconditionnelle d’un chanteur de variété qui va se retrouver mêlée à une histoire sordide le jour où il va venir sonner à sa porte…

Les acteurs…

Laurent Lafitte et Sandrine Kiberlain forment un duo efficace qui n’a pas beaucoup de leçons à recevoir en matière de comédie.
Le premier, pensionnaire de la Comédie-Française, incarne un chanteur qui, même sans indice, pourrait nous faire penser à un poids lourd du milieu qui n’avait de cesse de dire aux femmes qu’il les aimait…
La seconde, récompensée à plusieurs reprises pour son rôle de fan fidèle, rappelle à l’Académie de César qu’il y a peut-être un monolithe à glaner…

Derrière ces deux-là se cache un Pascal Demolon brillant en flic convaincu de la culpabilité du chanteur.
Il est, de loin, l’interprète le plus marquant de ce film…

Le scénario…

Pas vraiment surprenant, le script de Elle l’adore respecte les règles du genre et évite en permanence de tomber dans la facilité.
Des indices parsemés tout au long du film induisent le dénouement final que beaucoup verront arriver dès la première heure…

Ça manque malheureusement de peps.
Seule la scène de l’interrogatoire arrive à dynamiser un peu le tout…Elle l'adore - Sandrine Kiberlain

Le climat…

La bande-annonce promettait une comédie surprenante et vivante ; on en est loin.
Lourd, le climat du film Elle l’adore s’avère plus pesant qu’autre chose.

On entend, certes, quelques rires dans la salle mais pas assez pour entraîner tout l’auditoire.
Dommage, il y avait matière à faire quelque chose de plus vivant et donc, de plus attrayant…

On adore ?

Malgré des interprétations remarquables (Pascal Demolon en tête) et un scénario stable, Elle l’adore souffre de ne pas avoir ce petit truc qui rend un film passionnant.
Ça ne s’invente pas et c’est ce qui fait que l’art est si subjectif.

Si les qualités de ce long métrage sont aisément perceptibles, elle n’en font pas une oeuvre qui restera dans les mémoires…

A checker lors de sa diffusion télé…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire