Deadpool

Posté dans Critiques par - 8 février 2016
Deadpool

Longtemps abandonné, relancé après qu’un essai ait fuité, Deadpool arrive enfin sur nos écrans.

Deadpool est une nouvelle adaptation d’un titre Marvel.
Condamné par un cancer, Wade Wilson va accepter d’être le sujet d’une expérience dans le seul espoir de survivre…

Violence et sexe…

Que les lecteurs se rassurent, Deadpool est bien fidèle au comic d’origine.
Très violent, agrémenté de beaucoup de références sexuelles, le long métrage de Tim Miller ne fait pas dans la demi-mesure.

Nous voulions un héros obsédé sexuel, la Fox nous le sert sur un plateau.Deadpool - Ryan Reynolds

Ultra drôle…

Le scénario est une merveille d’écriture ; renouvelé sur toute la durée du film, l’humour de Deadpool semble ne jamais s’épuiser.

Plein d’autodérision, Ryan Reynolds campe un personnage qui ne se retient pas quand il s’agit d’égratigner son créateur.
La 20th Century Fox en prend elle aussi pour son grade au beau milieu de séquences ultra-référencées…

Le 4ème mur…

Que serait Deadpool sans cette manie de parler au lecteur ou, en l’occurrence, au spectateur ?
Ses acolytes le pensent fou alors qu’il est le seul à connaître sa condition de personnage de fiction.

Les autres canons de l’œuvre ne manquent également pas à l’appel ; les X-Men comptent toujours en faire une recrue et des petits personnages imaginaires apparaissent parfois sur l’écran.
La Fox nous propose là une adaptation dans les règles de l’art…Deadpool - Ryan Reynolds

Identifiable…

C’est par ses décors glauques que Deadpool imprime sa marque de fabrique dans le cinéma de super-héros.
Loin des paysages habituels, c’est dans des décharges, sur des autoroutes bétonnées ou dans les bas-fonds de New York que l’on doit s’attendre à rencontrer le clown en lycra rouge.

Pour couronner le tout, le long métrage de Tim Miller se paie une bande son efficace qui réconciliera les plus sceptiques avec le rap…

Shoop…

Drôle du début à la fin, complet et fidèle à l’œuvre de départ, Deadpool est une belle réussite.

On ne s’ennuie pas une seconde devant ce premier film Marvel interdit aux moins de douze ans.

Parfait, cette fois-ci, dans ce rôle, Ryan Reynolds semble avoir enfin trouvé un costume qui lui sied…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire