Deadpool 2

Posté dans Critiques par - 16 mai 2018
Deadpool 2

Deux ans après sa première (vraie) apparition sur grand écran, Deadpool revient pour une nouvelle aventure.

Dans Deadpool 2, le super-héros controversé se frotte à un poids lourd de l’armement : Cable.
Ce dernier arrivant du futur pour une mission élimination…

Âme sensibles…

Comme en 2016, Deadpool 2 n’est pas à mettre entre toutes les mains. Le sang coule à flot et, quand on n’aperçoit pas un penis, les insultes sont des éléments clés du scénario.
Comme dans ses aventures sur papier, l’expert en sabre s’en donne donc à coeur joie quand il s’agit de sortir du rang.

Heureusement, au final, car c’est ce tempérament qui a fait son succès.

Côté méchant, Josh Brolin délaisse son costume de Thanos pour endosser celui de Cable. Le coup est réussi et permet à ce personnage un peu insipide dans les comics d’avoir une véritable présence.

Drôle et complet…

On apprécie le moindre détail. Qu’il s’agisse d’image ou de dialogue, tout est pensé pour être drôle.
Deadpool 2 n’épargne en aucun cas le spectateur et la fameuse discussion de deux rednecks au sujet du papier toilette est assez révélatrice.

Que vous soyez un adepte des Marvel ou non, vous trouverez forcément de quoi rire. Sinon, on ne peut rien pour vous.

Et figurez-vous que Deadpool 2 tient là une histoire plutôt sympathique qui nous tient jusqu’à la fin. C’est simple sur le fond mais les scénaristes ont su y ajouter quelques surprises bienvenues.

4ème mur…

Constant dans ce long métrage, le fait que Deadpool sache qu’il appartient à un univers de fiction est essentiel à la bonne marche du récit.
Il s’adresse énormément à son audience et se permet même quelques commentaires sur les événements réels.

Bizarrement, on ne perçoit pas assez le regard qu’ont ses compagnons sur ce qu’ils pensent être un problème mental.

X-Force…

On prend le même et on recommence avec succès. Lancer une suite à Deadpool était risqué mais le contrat est rempli.

Fort d’une communication hors normes, Deadpool 2 a su se créer une identité avant même son générique de début.
On apprécie le rendu et on espère en voir plus dans quelques années…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire