Cloud Atlas

Posté dans Critiques par - 7 mars 2013
Cloud Atlas

Quand on reçoit une invitation pour voir un film de la fratrie Wachowski, on se demande toujours ce que le duo va nous sortir de son chapeau.
Avec Cloud Atlas, Lana Wachowski, Andy Wachowski et Tom Tykwer adaptent un roman de David Mitchell sur 2h45 de pellicule…

Cloud Atlas raconte six histoires réparties sur des époques différentes.
Un jeune avocat en quête d’un contrat, une journaliste qui traque une firme ou encore une employée d’un restaurant composent les multiples tableaux…

Un roman, six périodes…

Cloud Atlas, c’est l’adaptation du roman éponyme qui raconte six histoires se déroulant lors de six périodes différentes.
C’est donc la chance, pour le spectateur, de parcourir des décors d’avant-guerre, futuristes ou encore post-apocalyptiques…

De là, il n’est pas compliqué d’imaginer la qualité du rendu quand on connaît les précédents travaux des trois réalisateurs.
Les ambiances sont immersives et c’est un vrai plaisir de passer d’une époque à une autre.

Certes, jongler entre les siècles s’avère au début troublant (voire pendant deux heures) mais les courageux se diront, après le point d’orgue, que le jeu en valait la chandelle…

Six périodes, six histoires…

Si l’objectif ultime de Cloud Atlas est de trouver un lien entre tous les personnages toutes époques confondues, les aventures de chacun n’en sont pas moins très différentes.
Et c’est bien là la vraie valeur ajoutée de ce long métrage.

D’une lutte contre une maladie tropicale à une rébellion, en passant par la composition d’une symphonie ou par l’évasion d’une maison de retraite, il y en a pour tous les goûts dans Cloud Atlas !
Quel plaisir de suivre ces intrigues dont les rythmes s’enchaînent jusqu’à la dernière seconde !

La mise en scène efficace, mêlée à un montage dynamique, donne à Cloud Atlas ce petit plus qui fait souvent défaut à ce genre de films…Cloud Atlas - Tom hanks

Six histoires, un casting…

Pour parfaire un film de 2h45, quoi de mieux qu’un casting… que l’on peut modeler à souhait ?
Là où Cloud Atlas sort des sentiers battus, c’est quand ses acteurs interprètent un personnage par période, de même sexe ou non…

Le premier conseil à donner aux spectateurs qui envisagent de se payer un billet pour Cloud Atlas, c’est de rester pendant le début du générique de fin.
Si la plupart des maquillages ne suffisent pas à complètement camoufler les célébrités dont les noms brillent sur les affiches, on découvre avec surprise des apparitions ingénieuses…

Mention ultra-spéciale pour Tom Hanks dont les rôles (et les interprétations) sont à tomber.

Un tour dans la matrice ?

Quand on sort d’une projection d’un film des Wachowski, on sait rarement quoi penser.
Le fait est que Cloud Atlas force la réflexion pendant les heures qui suivent.

Loin d’arriver au niveau de Matrix, Cloud Atlas n’en est pas moins un très bon film qui, une fois de plus, possède sa touche d’originalité…

À checker, bien évidemment…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire