Blackout Total

Posté dans Critiques par - 16 mai 2014
Blackout Total

La belle Elizabeth Banks revient dans une comédie californienne au goût de lendemain de fête compliqué.

Blackout Total raconte comment Meghan Miles, une journaliste, va parcourir Los Angeles pour réussir à présenter son édition du soir.
Malheureusement pour elle, la chance ne sera pas sa meilleure alliée…

Dans le vif…

Si certains films peinent à se lancer, on entre très vite dans l’histoire.
Le générique sert de prétexte pour présenter l’historique des personnages et le Steven Brill plante très vite le décor.

Blackout Total se lance donc au bout de cinq minutes sans trop tomber dans la facilité.

Surprenant…

Si, comme toutes les comédies américaines de ce genre, Blackout Total reste fidèle aux codes, on apprécie l’enchaînement des péripéties que traverse Elizabeth Banks.

Le tout est aussi improbable qu’être persécuté par les chats comme l’est l’héroïne mais on pouffe régulièrement de rire devant des personnages hauts en couleur…Blackout Total - Elizabeth Banks

Les profils récurrents…

Les lascars un peu idiots, l’amie nymphomane, le policier idiot, le beau gosse mystérieux et bien d’autres entourent la journaliste bien sous tout rapport.

La scène dans la fumerie de crack doit probablement être le meilleur moment d’un film qui aurait cependant mérité encore plus de personnalités absurdes…

Sympathique…

C’est le mot. Blackout Total est un film sympathique que l’on regarde sans regret.
Drôle et plutôt surprenant, ce Very Bad Trip féminin propose un bon moment de divertissement.

A checker…

Article rédigé par
Passionné et travailleur du web depuis 2005. Possède une belle guitare et des tickets de cinéma tarif réduit.

A lire également

Laisser un commentaire