Apollo 18

Posté dans Critiques par - 6 octobre 2011
Apollo 18

Ce film au budget de 5 millions de dollars est réalisé par Gonzalo Lopez-Gallego, d’origine espagnole.

D’une durée de 01h26 min, ce long métrage est tourné style caméra à l’épaule. Nous voyons tout le film par le biais des caméras des astronautes et des caméras fixes à l’intérieur ou à l’extérieur des modules. En clair, ce film surfe sur la vague des « Projet Blair Witch », « REC » ou encore « Paranormal Activity » (P.A). Mais en mieux que ce dernier.

Autant je m’étais ennuyé tout au long de P.A et bien rigolé (!), autant dans Apollo 18, on sort des traditionnelles vieilles-maisons-qui-font-peur pour placer l’histoire sur la Lune, filmé avec la même qualité des pellicules de 1970. Nous sommes donc plongé directement dans l’histoire.

Ces trois astronautes se voient donc partir en mission Top Secret Défense dont le but officiel est de placer du matériel de surveillance contre les soviétiques. Peu à peu, des phénomènes étranges surviennent et les deux astronautes feront de curieuses découvertes…

Sans être transcendant, ce petit film remplit très bien son rôle dans sa catégorie. Mieux que P.A mais moins bien que REC (difficile de faire mieux à mon avis). Je ne me suis pas ennuyé sans trouver de temps mort. Certes, on ne flippe pas à 100% et on peut juste regretter ne pas en apprendre plus sur l’origine des phénomènes.

Pour un petit budget, je trouve ce film bien réalisé dans l’ensemble. La reproduction des scaphandres et matériels me semblent bien crédibles. Les acteurs sont eux, convaincants.

C’est tout ce qu’on demande pour un tel film qui aura sa place sur mon étagère de DVD/Blu-Ray. Un film qui se laissera regarder plusieurs fois pour ceux qui apprécient le genre. Un réalisateur espagnol a encore frappé !

Attention ! L’auteur précise que la note attribuée correspond à ce genre de films.

Bande annonce VF :

Article rédigé par

A lire également

Un commentaire

  • 4 étoiles, c’est beaucoup !
    On frôle le chef d’œuvre…

    A ce point là ?

Laisser un commentaire