Alien: Covenant

Posté dans Critiques par - 9 mai 2017
Alien: Covenant

Ridley Scott : Gladiator, Blade Runner, Alien, Le Huitième Passager… Que de grands classiques.
Depuis maintenant quelques années, il nous propose de découvrir les origines du Xénomorphe, si connu au sein de sa franchise reprise avec l’autre monstre du cinéma, Predator.

Mais, avec Prometheus et maintenant Alien: Covenant, c’est l’univers tel que l’a pensé H. R. Giger pour la création de sa créature qui est privilégié.

Les origines

Si dans Prometheus on avait le droit à un simili alien à la fin du film, dans Alien: Covenant, on les retrouve sous leur forme la plus connue : celle d’Alien, Le Huitième Passager et Alien, Le Retour.

Le scénario nous fait voyager aux confins de l’espace, à bord du Covenant, vaisseau parti de la Terre, pour coloniser Origae-6.
Sur le chemin, il rencontre une explosion solaire qui réveille l’équipage découvrant qu’un message venant d’une planète proche est semble-t-il d’origine humaine.
Je vous laisse juge de la suite des évènements, mais le scénario fourmille d’incohérences…

Le blé

Les réponses, fournies sur un plateau de fer rouillé, doivent s’avaler comme ça de but en blanc, sans sauce, sans véritable Lore, sans plus d’explications…
Lorsqu’on est fan de la franchise comme je le suis, c’est dur à avaler, et franchement complètement bidon.

Lorsque vous aurez vu le film, pensez à la présence du blé, ça prendra sens…
Le blé, le vaisseau en croissant des Xenos, le Space Jokey…

3ème opus ?

Un troisième opus est dors et déjà en préparation pour créer le lien entre cette préquelle et Alien, Le Huitième Passager.
Que dire ? Bon courage, au vu du scénario qui se déroule sous nos yeux, ça va être compliqué…

A checker pour la présence de notre créature favorite, pour un peu de Lore, mais, franchement, ça casse pas trois pattes à un Xénomorphe…

Article rédigé par

Ba voilà c’est Zuzull. J’adore la SF/fantastique/horreur et les films à deux balles qui sortent en direct to dvd ou qui passent sur w9 à 23.15.
J’adore dessiner et le ciné m’apporte une énorme source d’inspiration.
Je code aussi (dév js) et je créé de temps en temps des jeux :) (mais pas souvent)

A lire également

Laisser un commentaire