Les 9 premières minutes de Star Trek 2 : ce qu’on a vu

Posté dans Actualités par - 17 décembre 2012

Dans les cinémas équipés de salles IMAX 3D, nous avons pu découvrir les 9 premières minutes de Star Trek Into Darkness.

Ici, aucun plan dans l’espace. Le film commence sur un couple au réveil à 05h00 du matin. L’homme se lève, la caméra le suit et on découvre un Londres futuriste, en « 2259.55 » comme indiqué. L’homme et la femme prennent une voiture pour se rendre dans un hôpital. On y découvre leur petite fille visiblement gravement malade. Le père, triste, sort sur la terrasse avec une vue magnifique avec des gratte-ciels futuristes en arrière-plan. Venant de derrière lui, une voix dit : « Je peux sauver votre fille. ». Le père se retourne, « Qui êtes-vous ? » Donc, gros plan sur l’homme mystère que l’on découvre, qui se révèle être Benedict Cumberbatch. D’après les rumeurs, il s’agit du méchant du film mais cet extrait ne nous apprend rien de plus et fait monter la pression !

Transition, une nouvelle scène commence au pied d’un volcan, dans un paysage avec une végétation rouge. Nous retrouvons Kirk et un autre homme poursuivis par des indigènes. Les deux hommes ont volé un parchemin pour éloigner les habitants du volcan qui les menace. Arrivés en haut d’une falaise, ils sautent dans la mer pour rejoindre l’Enterprise tapi au fond de l’eau. Ils rejoignent Scotty et l’équipage.

Star Trek - Enterprise

Au même moment, Spock est dans un vaisseau au-dessus du volcan. Il enfile une combinaison et se fait descendre à l’intérieur du cratère en éruption pour stopper celle-ci et sauver ce jeune peuple mais le câble lâche. Kirk se retrouve donc face à un problème. Soit il sauve Spock mais il expose le vaisseau à la vue des indigènes en violant la première directive ou alors laisser Spock dans le cratère.

Ces 9 premières minutes se terminent donc sur Spock au fond du volcan dans son armure aux allures d’Iron Man…

En conclusion, nous n’avons rien appris de plus sur l’histoire de ce nouveau Star Trek. Le « méchant » est dévoilé mais ses raisons d’agir restent inconnues, mis à part « accomplir sa vengeance ». Comme dit au début, pas de séquence dans l’espace, seul l’Enterprise est aperçu au fond de l’eau. Mais J.J. Abrams a su faire monter la pression au cours de ces 9 minutes et donne le ton. La mise en scène démontre un grand talent et laisse à peine entrevoir toute la puissance dont nous éblouira le film lors de sa sortie le 12 Juin 2013. L’attente va être longue…

Article rédigé par

A lire également

Laisser un commentaire